Ecole des Mines - Saint-Etienne

L'équipe

equipe-mines

De gauche à droite  :

Au premier rang : Mouhamed Sambe (Trésorier), Nicolas Dumez (Logistique), Arnaud Gazda (Président), Béatrice Vial-Montpellier (Vice-Présidente), Thibaut Hamm (Goodies)

Au deuxième rang : Marie-Félicia Béclin (Secrétaire Générale), Sarra Annabi (Démarchage), Angèle Brachet (Communication)

L'école

Le 2 août 1816, Louis XVIII produit une ordonnance royale portant création d’une école de mineurs à Saint-Étienne, alors en plein essor grâce à ses mines de charbon. La plus ancienne école de la région Rhône-Alpes avait, à l’origine, pour mission de former des maîtres-mineurs. Installée sur le Cours Fauriel depuis 1927, l’École n’a eu de cesse de faire évoluer ses activités de recherche et de formation : tout d’abord en chimie et métallurgie, puis en informatique et environnement.

Classement : A
Nombre d’élèves : 600
Proximité avec les entreprises
Ouverture internationale
 

 

158, cours Fauriel,
42023 SAINT-ÉTIENNE cedex2
http://www.emse.fr

Placée sous la tutelle du ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie,rattachée à l'institut Mines Télécom, l’ENSM.SE a, depuis 2001, progressée en quantité, qualité, reconnaissance et notoriété dans les domaines de l’enseignement, de la recherche et du transfert de technologie.Elle est une des plus prestigieuses, résolument tournée vers le monde de l’entreprise et régulièrement placée dans les premiers rangs au palmarès des grandes écoles d’ingénieurs par les industriels.

Originellement spécialisée dans les thématiques de l’industrie minière puis de la métallurgie, l’école a conservé cette dernière activité et étendu ses domaines de recherche dans de nombreuses directions. Six centres partagent aujourd’hui leurs activités entre la recherche et la formation d’ingénieurs et de chercheurs, de niveau master à doctorat.

L’ENSM.SE s’engage résolument sur la voie de la diversification et de l’internationalisation des cursus proposés avec la retranscription de ces formations au format GraduateSchool, compatible avec le système LMD.Depuis 1987 et le 1er accord avec une institution académique étrangère : l’Université technique de Berlin, plus de 80 accords et conventions avec des établissements d’enseignement supérieurs à travers le monde ont été mis en place.En 2002 l’École prend le tournant de la microélectronique avec l’ouverture d’un second site à Gardanne dans les Bouches du Rhône (centre Microélectronique de Provence site Georges Charpak, qui a été inauguré en 2008).Aujourd’hui, l’École nationale supérieure des mines de Saint-Étienne compte parmi les dix plus prestigieuses écoles de France avec plus de 1600 étudiants.

L’ingénieur civil des mines est un ingénieur généraliste de haut niveau, apte à exercer ses fonctions dans un environnement marqué par la mondialisation. Si l’industrie a besoin d’ingénieurs dotés d’un solide bagage scientifique, elle a surtout besoin d’ingénieurs capables d’anticiper sur le marché, qui répondent à un besoin parfois mal identifié, capables de naviguer dans le savoir des autres pour évoluer dans des situations ou aucun modèle, aucune solution prédéfinie ne peut s’appliquer mécaniquement.

La formation à l’ENSM.SE s’attache donc à développer des qualités de créativité et réactivité et à inculquer des méthodes de travail utiles tout au long de leur carrière. La pédagogie par projets, le développement de l’autonomie, l’apprentissage par l’action, l’implication dans des actions pédagogiques sont autant de moyens mis en œuvre par l’école pour former ses ingénieurs. Mais cette formation n’est pas uniquement théorique et des nombreuses associations ainsi que des évènements à organiser sont autant d’occasions offertes aux étudiants motivés de développer leur compétences en s’investissant dans des projets concrets.

Le cycle ICM est déterminé par 9 options conduisant à une trentaine de profils professionnels :

  • Environnement industriel et territorial
  • Gestion de production et logistique
  • Gestion et finance d'entreprise
  • Informatique
  • Ingénierie biomédicale
  • Procédés pour l'énergie
  • Matériaux
  • Mécanique
  • Micro-électronique

L’école donne également accès à une liste non exhaustive de possibilités de double-diplômes :

  • Pharmacien-Ingénieur
  • Médecin-Ingénieur
  • Double-diplôme ISFA pour donner aux étudiants ICM la possibilité d’accéder aux métiers offerts par les Banques ou les compagnies d’Assurance.
  • Double-diplôme avec l’Ecole nationale supérieure des pétroles et moteurs (ENSPM) à Rueil-Malmaison.
  • Double-diplôme avec l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) à Paris.

Les étudiant ont accès à l’université Jean Monnet de Saint-Étienne pour la licence de Sciences Économiques et les études doctorales, l’École de Management de Lyon pour des échanges d’étudiants ICM et EM Lyon en dernière année en vue d’une double compétence "ingénierie" et "management" et l’École supérieure Chimie-physique-Electronique de Lyon (CPE) pour des échanges d’étudiants ICM et CPE en dernière année.

Les formations Masters recherche sont dispensées en relation avec les écoles Supoptique et INPG de Grenoble, les universités de Saint-Étienne, Lyon, d’Aix Marseille, l’ENISE et l’INSA.

Enfin, l’École est rattachée à l'Institut Mines Télécom qui regroupe 22000 étudiants et qui se positionne au 1° rang des écoles d'ingénieurs et de management. Dans ce cadre, chacune des écoles ouvre sa dernière année de cursus aux autres, favorisant ainsi des échanges fructueux tant entre les étudiants qu'entre les enseignants.

Nos partenaires